Les voies romaines en Berry Il a, tout d’abord, rappelé qu’il existait un certain nombre d’idées reçues sur ces axes de communication :

  • le pavage,
  • le fait qu’elles étaient toutes rectilignes,
  • que les Romains avaient créé les routes,
  • et que le transport par ces chemins était prépondérant en Gaule.

Toutes ces idées, émanant de l’Histoire des grands chemins de l’Empire Romain de Nicolas Bergier datant de 1622, ont tenu plus de 3 siècles !

Après avoir rétabli la vérité, M.Coulon a présenté les voies romaines à travers la toponymie, les cartes anciennes et puis les photos aériennes.

Il a montré le réseau routier en Gaule dont le cœur se trouvait à Lyon et dont l’axe le plus important était, vers le sud, la Voie Domitienne.

Dédicaces de Gérard CoulonIl a parlé de la signalisation (bornes milliaires) et des œuvres d’art (ponts et tunnels). Enfin, il a évoqué la vie de la route. Très fréquentées, les voies romaines voyaient passer marchands, soldats, pélerins et troupeaux et des « auberges », véritables lieux de vie, permettaient aux voyageurs de s’arrêter pour la nuit.

Les auditeurs ont été conquis par cette conférence vivante, ainsi que par l’érudition teintée d’humour du conférencier.