Après avoir souligné la longue fidélité de la conférencière aux Amis de Boisbelle, Gérard Billault, son actuel président, indique que Martine Arnaud, auteur de plusieurs ouvrages pour Romain Guignard Association, œuvre autour du canton de Vatan et des mystères berrichons.

Entre païens et chrétiens, entre romains et gaulois, lorsque les civilisations se croisent et s’entremêlent, les idoles et les cultes s’adaptent. La grande histoire reste toujours le mystère de la fécondité.

greluchon8.jpg

Ainsi, à Levroux on trouve un ancien culte des eaux, à Déols dans les dépendances de l’ancienne abbaye, on parle de St Greluchon ou Guerluchon, ailleurs, il s’agit de Phallier, Génitour, Génifare ou Guénefort, tous de véritables « Saints » pour les femmes désirant des enfants.

La pierre des tombeaux de ces vrais faux Saints était parfois grattée, puis prise en potion. Enfin, une neuvaine à l’abbaye de Déols pouvait garantir la maternité.

De ces idoles aux sorciers et sorcières, il n’y a qu’un pas et en 1616, la ferme de Billeron près de Ste-Solange, dont le toit est surmonté d’une statue de St-Greluchon, sera le théâtre d’un célèbre procès en sorcellerie.

En 1545, au concile de Trente, l’église condamne ces Saints de pacotille et aux XVIIè et XVIIIème siècle, cet interdit est renforcé. Malgré tout, les légendes et les antiques traditions perdurent en s’adaptant ... Etrange équilibre entre chrétienté et paganisme !

Cette intéressante conférence s’est terminée par le traditionnel verre de l’amitié.