Contrat 1779Accueillis par Mme Marie-Claude Delmas, conservateur général responsable du département de la Conservation et Mme Nelly Cauliez, chef de l’atelier de restauration, les visiteurs ont été séparés en deux groupes. Sous la houlette d’une sympathique équipe, mise à leur disposition par les Archives nationales, tandis que les uns visitaient les ateliers de restauration de documents graphiques, de reliures et de dorures, les autres se rendaient dans les Grands Dépôts où sont conservés les archives de l’Ancien Régime, ils y ont vu en particulier des documents originaux concernant Henrichemont et la principauté de Boisbelle leur ont été présentés :

  • les plans de situation de la ville datant de 1607,
  • le contrat d’échange de 1779,
  • et l’avis de remplacement d’un maître d’école à Henrichemont au XVIIIe siècle ...

Cerise sur le gâteau, on a ouvert, pour eux, la célèbre armoire de fer, fabriquée à la demande de l’Assemblée Nationale en 1790 pour renfermer les documents les plus précieux de notre pays. Ils ont pu admirer, entre autres :

  • le traité de paix entre l’Angleterre et la France signé par Henri VIII et François Ier en 1546,
  • le journal de chasse de Louis XVI de 1789,
  • la Gazette des atours de Marie-Antoinette, surprenant catalogue d’échantillons de tissus des robes de la reine,
  • le testament de Napoléon, sans oublier la Constitution de 1958 et, surtout, nouveau venu dans l’armoire, l’acte constitutionnel qu’avait scellé deux jours plus tôt le garde des sceaux, Rachida Dati !

Chacun a pu constater que le grand sceau de l’État n’est pas un vain mot !

Hôtel de Soubise
Les participants ont repris la route d’Henrichemont, convaincus qu’ils avaient effectué une visite hors normes.