Le conférencier a fait revivre, devant une assistance subjuguée d’une cinquantaine de personnes, ce fameux dimanche du 10 novembre, comme si nous y étions. Après avoir planté le décor, les personnages, brossé l’état de la France et décrit, avec humour, les caractères et rôles de chacun des acteurs, Julien Molard, par le jeu de travellings successifs, a présenté comme un « thriller » les trois actes du scénario. Marie de Médicis, la reine mère ne supporte plus Richelieu. Elle arrache à son fils, Louis XIII, gravement malade, la promesse de renvoyer le premier Ministre. Ivre de pouvoir, comploteuse née, elle a déjà prévu son remplacement par les Marillac. Or, le roi ressuscite. La reine ne décolère pas, elle exige du souverain qu’il tienne sa promesse. Richelieu arrive au palais du Luxembourg jusqu’à la pièce où se tient le Conseil, s’effondre en pleurs devant Marie de Médicis qui demeure implacable. Deuxième acte, Louis XIII ne dit mot et part pour Versailles. Les Marillac exultent. Richelieu prépare ses bagages. Dernier acte, la chute. Le 11 novembre le roi convie son ministre à le rejoindre et le confirme définitivement dans ses fonctions. La reine mère, chassée, ne reviendra plus jamais en France. Ce grand tournant de l’histoire, le respect mutuel du roi et de son ministre auront renforcé la puissance politique de la France face aux Habsbourg d’Autriche et d’Espagne.

La Journée des dupes

Un pot de l’amitié réunit ensuite le conférencier et les participants ravis par cet après-midi historique.