La Principauté de Boisbelle-Henrichemont

Histoire de l'Ancienne Principauté Souveraine de Boisbelle. Villages de Quantilly, Menetou Salon, Henrichemont, Achères. Jadis connue pour ses privilèges, cette enclave était à part du Royaume de France.
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Montigny de l’an mil à la Révolution

, 20:52 - Lien permanent

Invité par les Amis de la Principauté de Boisbelle-Henrichemont, Paul Hurley, autodidacte passionné est venu, le 14 octobre 2017, présenter ses recherches sur les seigneurs de Montigny.

Devant une salle comble, environ 60 personnes, il a expliqué qu’autrefois, Vesvre et Montigny ne faisaient qu’une seule seigneurie et que cela ne correspondait pas à la commune actuelle, certains hameaux de Veaugues ou Neuvy ou Humbligny y étaient inclus.
Dans la première partie de son intervention, le conférencier a détaillé tous les aspects de la vie sous l’Ancien Régime :

  • catégories sociales
  • système féodal
  • ressources des seigneuries
  • monnaies et unités de mesures.

Vers l’an 1000, la seigneurie de Vesvre est partagée entre deux frères, et Montigny devient la propriété du seigneur de la Motte de Vesvre. On remarque que dans les différents documents étudiés par Paul Hurley, les noms de famille évoqués sont encore fréquents dans notre région (Agogué, Raffestin, Salmon, etc.)

Jean de la Grange devient propriétaire de cette terre en 1446 et il y fait construire le château.
Quant à François II de la Grange (1554 – 1617), il porte le titre de Maréchal de France et sa statue s’élève dans la cathédrale de Bourges où il est inhumé.
Pendant le XVIIè siècle, c’est un proche du Roi qui est seigneur de Montigny, François Honorat de Beauvilliers.

Le dernier seigneur s’exile à la Révolution et ses terres sont vendues comme biens nationaux. Fermiers fortunés et marchands de biens deviennent propriétaires des différents fiefs.

Présentation de M Paul Hurley
Durant la conférence

Ravis de cet après-midi, les auditeurs sont repartis enrichis de nouvelles connaissances.